Comment les japonais fêtent le printemps – setsubun

mame maki haricots de soja pour la fête du printemps

Au Japon, l’arrivée du printemps est célébrée le 3 février chaque année (selon l’ancien calendrier lunaire) par :

  • une fête très conviviale et joyeuse = SETSUBUN
  • durant laquelle on lance des haricots de soja grillé = MAME MAKI

Nous vous proposons dans cet article concernant la période du début février un poème traditionnel japonais (haïku) sur le thème du SETSUBUN.

Le Haïku est un style de poésie japonaise exprimant l’évanescence des choses comprenant de petits poèmes de 17 syllabes, divisées en trois vers de 5, 7 et 5 syllabes respectivement. C’est une forme poétique très codifiée dont la paternité, dans son esprit actuel, est attribuée au poète Bashō Matsuo (1644-1694).

Les enfants japonais étudient ce style de poésie dès l’école primaire et la plupart des japonais connaissent par cœur les haïku célèbres et en inventent pour se divertir.

retrouvez un petit quizz de révisions en fin d’article 😉

setsubun fête du lancer de haricots apprendrelejaponaisdecouvrirlejapon

le Haïku de SETSUBUN par Machiko

せつぶんで

うちもそとにも

まめだらけ

Dans ce haïku, je voudrais vous partager un événement très populaire au Japon qui dure depuis la période Heian ( 794 – 1185 ) :

la fête du lancer de haricots : SETSUBUN – せつぶん – 節分.

On le fête la veille du premier jour du printemps, vers le 4 Février chaque année ( le 2 Février en 2021 ) pour marquer la fin de l’hiver et aussi pour chasser la mauvaise fortune.

Ce jour là, il est de coutume de préparer d’abord des graines de soja jaune grillées et de les lancer autour de la maison en criant

” ONI WA SOTO !! ” – おにはそと – 鬼は外 = Que la mauvaise chance s’en aille 

et aussi de les lancer cette fois-ci dans la maison en criant

” FUKU WA UCHI !! ” –  ふくはうち –福は内 =  Que pénètre la bonne chance.

C’est une fête traditionnelle japonaise que les enfants adorent. Souvent, un membre de la famille porte un masque de démon (oni) et joue à imager la mauvaise fortune. Après cette fête, il y a des graines de soja partout dans la maison et aussi dehors.

L’odeur de soja grillé me rappelle qu’une année est bien passée depuis la dernière fête et j’espère maintenant une nouvelle année de santé et de bonheur.

Machiko

C’est une fête très sympa aussi pour les oiseaux qui pourront trouver de la nourriture partout dans les jardins 🙂

Vocabulaire de HAIKU

せつぶん

SETSUBUN DE

pour la fête du lancer de haricots (de soja), SETSUBUN

  • せつぶん ( SETSUBUN ) =  la fête du lancer de haricots

うち そと にも

UCHI MO SOTO NIMO

dans la maison et aussi dehors

  • うち ( UCHI ) = la maison
  • そと ( SOTO ) = dehors, extérieur

まめ だらけ

MAME DARAKE

il y a des graines partout

  • まめ ( MAME ) =  des graines
  • だらけ ( DARAKE ) = il y a (  N ) partout – utilisé après un nom
  • par exemple : ひとだらけ = il y a des gens partout

Point culturel sur la fête du lancer de haricots

mame maki haricots de soja pour la fête du printemps setsubun
Pourquoi des graines de soja ?

Depuis très longtemps, les graines de soja sont intégrées à la vie des Japonais et on dit qu’ils ont le pouvoir de chasser les démons. Parmi les 5 graines principales utilisées dans l’alimentation japonaise :

les graines de soja sont les plus grandes et une croyance populaire pense que ce sont les plus puissantes.

Il  y a également un jeu de mot :

  • MAME ( まめ – 豆 ) = les grains
  • ou MAME ( まめ – 魔目 ) = les yeux de démon
  • et MAME ( まめ – 魔滅 ) = la disparation de démon
Pourquoi griller les graines de soja ?

Si l’on jetait des graines de soja crues, il y aurait un risque d’avoir une floraison des graines et de voir l’apparition de pousses car on ne peut pas toutes les ramasser après la fête… Voir germer des graines utilisées pour contrecarrer la mauvaise fortune est perçu comme un mauvais signe au Japon.

Il  y a également un jeu de mot :

  • MAME WO IRU ( まめをいる – 豆を炒る ) = griller les grains
  • MAME WO IRU ( まめをいる – 魔目を射る ) = percer les yeux de démon

Les 3 plaisirs de la fête SETSUBUN

1 – Lancer des graines de soja sans hésitation

D’habitude, il ne faut pas jeter les aliments et gâcher de la nourriture mais ce jour là, on a le droit ! C’est une fête joyeuse que les enfants adorent.

1er conseil : faire le ménage

Pour rappel, dans les maisons japonaises, on ne porte pas de chaussures et le ménage fait partie des habitudes quasi quotidienne de nombreux japonais (idée de purification liée à la religion).

On peut dire que faire le ménage est une institution au Japon. A l’école, les enfants font le ménage tous ensemble avec les professeurs chaque jour, en entreprise également, au sport ETC … Rappelez-vous de la dernière coupe du monde de football (voir la photo ci-dessus) !

De plus, lors de la fête du SETSUBUN, l’on nettoie très bien la maison. Ainsi, les graines tombées dans la maison seront récupérées et consommées sans problème. Pas de gâchis 😉

2ème conseil : délimiter l’espace

Si vous ne voulez pas voir des graines partout dans votre maison, choisissez une pièce de votre maison pour lancer les haricots. C’est plus simple pour faire le ménage avant / après 😉

2 – Manger autant de haricots que votre âge

Après avoir lancé les haricots et s’être amusé avec les enfants, vous en ramassez et mangez autant que votre âge.

  • 10 ans = 10 haricots
  • 20 ans = 20 haricots
  • 30 ans = 30 haricots
  • 100 ans = 100 haricots

Les graines de soja grillés sont appellées FUKUMAME ( ふくまめ – 福豆 ) = graines de fortune.

Au Japon, on pense qu’elles sont bénéfiques pour le corps et que l’on peut passer une année saine si l’on mange ces “graines de fortune”. Et j’imagine que cela ne doit pas être évident pour les personnes âgées de manger autant de graines de soja un peu craquantes…mais ce serait peut-être une des raisons de la longévité des japonais  🙂

La durée moyenne de vie au Japon (2020 ) :

  • les hommes 81ans ( 2ème dans le monde )
  • les femmes 87 ans ( 1er dans le monde )
3 – Manger un gros rouleau de riz = EHÔMAKI ( えほうまき – 恵方巻 )
EHÔMAKI gros rouleu de riz aux algues
Qu’est ce que c’est : EHÔMAKI ( えほうまき – 恵方巻 ) ?

C’est un gros rouleau de riz enveloppé dans une feuille de nori, composé de 7 types d’ingrédients facultatifs. En effet, cette coutume (manger EHÔMAKI) a commencé à OSAKA vers 1940 puis est devenue populaire au Japon en 1989, lorsque la chaîne de magasins convenience store ”Seven Eleven” l’a lancé dans tout le pays. Maintenant, à l’approche de la fête, tous les supermarchés et ” convenience store” (supérette ouverte 24/24) du Japon commencent à vendre des EHÔMAKI qui sont déjà préparés.

Pourquoi 7 types d’ingrédients ?

Ces 7 types d’ingrédients correspondent aux différents types de bonheur d’après les Sept Divinités du Bonheur ( しちふくじん – 七福神 ) :

  •  Ebisu – divinité des pêcheurs, des marchands et de la prospérité
  •  Daikokuten – divinité de la richesse, du commerce et des échanges.
  •  Bishamonten – divinité des guerriers et dieu protecteur de la loi bouddhique et de la prospérité
  •  Benten – divinité du savoir, de l’art et de la beauté, de la musique, de la littérature
  •  Fukurokuju – divinité du bonheur, de la richesse et de la longévité, de la virilité et de la sagesse
  •  Hotei – divinité de l’abondance et de la bonne santé, du contentement et du commerce
  •  Jurōjin – divinité de la longévité et de la prospérité.
Les ingrédients principaux EHÔMAKI et pourquoi ?
  • Champignons shiitake ( しいたけ ) : offrande pour les dieux depuis les temps anciens. Image de protection en lien à sa forme de parapluie qui protège de la pluie.
  • Concombre ( kyuri – きゅうり ) : On dit qu’il y a 9 avantages à manger du concombre d’après un jeu de mot : Kyu ( きゅう ) = neuf / Ri ( り) = avantage
  • Omelette ( tamagoyaki – たまごやき ) : On pense que c’est un signe de bonne fortune grâce à sa couleur jaune ( d’or )
  • Copeaux de calebasse ( kanpyō  – かんぴょう ) : On pense que c’est un signe de longue vie telle la forme des copeaux de calebasse ( très long )
  • Anguilles ( unagi – うなぎ ) : On pense que c’est un signe de succès dans la vie car ce poisson essaie toujours de remonter la rivière. 
  • Un poisson séchée dont la texture est légère et colorée en rosé (denbu – でんぶ ) : Un poisson à chair blanche comme une daurade ( tai – たい ) est souvent utilisé. Ce poisson est un signe de bonheur.
  • Epinard ( horenso – ほうれんそう ) : Un légume de saison meilleur en février.
Les autres ingrédients possibles pour  EHÔMAKI

Certains ingrédients ne se trouvent pas facilement en France (les copeaux de calebasse par exemple ).

Vous pouvez également utiliser les ingrédients ci-dessous :

  • Carotte
  • Avocat
  • Tomate
  • Salade
  • Thon ( cru ou en boite )
  • Saumon fumé
  • Jambon
  • Poulet cuit

2 manières de manger EHÔMAKI

Manger dans une certaine direction – EHÔ ( えほう – 恵方 )

EHÔ = la direction représentée par les douze signes du zodiaque chinois.

Afin d’être heureux le reste de l’année, une superstition dit qu’il faut manger le rouleau de riz dans cette direction la veille du premier jour du printemps. Si le dernier chiffre de l’année est :

  • 1, 3, 6, ou 8 >>> il faut se tourner vers le sud-sud-est
  • 2 ou 7 >>> vers le nord-nord-est
  • 4 ou 9 >>> vers l’est-nord-est
  • 5 ou 0 >>> vers l’ouest-sud-ouest.
En entier sans parler ( silence )

Traditionnellement, on mange ce gros rouleau de riz en entier sans parler. On pense que la chance entre dans le corps à travers ce rouleau. Ainsi, pour que la chance puisse arriver, il est important de garder le silence sinon la chance s’enfuira…Chut !!!

Bon fête !!

クイズ : わたし の はいく の きご は なんでしょう?

KUIZU :  WATASHI NO HAIKU NO KIGO WA NANDESHÔ ?

QUIZ :  C’est quoi le kigo dans mon haïku ?

こたえ : 

KOTAE : SETSUBUN

Réponse : la fête du lancer de haricots

Et si vous écriviez un HAIKU ?

Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous conseillons ce très bon livre de Philippe Costa – petit manuel pour écrire des haïku

Petit quizz de révisions du japonais

Merci beaucoup d’avoir lu notre article. Aideznous en nous disant en commentaire si cela vous a aidé et comment l’améliorer ?